Breaking News

Des mesures règlementaires pour promouvoir l’utilisation des énergies renouvelables

Les participants à la rencontre nationale sur la transition énergétique ont mis l’accent samedi à Alger sur l’importance de prendre des « mesures institutionnelles et réglementaires » pour promouvoir l’utilisation des énergies renouvelables et rationaliser la consommation énergétique au niveau des collectivités locales.

Organisée par le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire au Centre international des conférences (CIC), Abdelatif Rahal, sous le thème « Les collectivités locales au coeur de la transition énergétique », la rencontre nationale a été sanctionnée par des  recommandations portant sur la nécessite de prendre des « mesures institutionnelles et réglementaires » pour promouvoir l’utilisation des énergies renouvelables et rationnaliser la consommation énergétique au niveau des collectivités locales.

Il est prévu notamment la création d’une « commission intersectorielle sous la supervision du ministère de l’Intérieur qui aura pour mission la mise en place de cadres législatifs et financiers pour lever les obstacles en matière de promotion de l’exploitation des énergies renouvelables et procéder à la révision des dispositions règlementaires relatives au Fonds national pour la maîtrise de l’énergie (FNME) ».

Il s’agit également de « définir et de mettre en valeur » les domaines d’activité des collectivités locales concernant la généralisation des énergies renouvelables et l’efficacité énergétique outre la mise en place d’un programme d’investissement et la prise de mesures incitatives au profit des collectivités locales en encourageant la concurrence entre les collectivités dans ce sens.

Les participants ont recommandé la mise en place « d’un mécanisme » pour garantir la pérennité des systèmes et des équipements montés par les collectivités locales, encourager les moyens locaux de production et créer un climat adéquat aux PME au niveau local, avec la nécessité de garantir  l’accompagnement et l’aide techniques.

Dans leurs recommandations, les participants ont mis l’accent sur la nécessité « de mettre en place un plan d’information », afin de sensibiliser  quant à la nécessité de rationaliser la consommation énergétique, de développer les énergies renouvelables et de protéger ‘environnement.

Lors de cette rencontre nationale, une convention a été signée entre le ministère de l’énergie et les présidents des Assemblées populaires communales (APC) de Chlef, Sétif et Médéa portant sur le financement commun des projets de remplacement des lampes d’éclairage public, afin de permettre aux collectivités locales de rationaliser l’utilisation de l’énergie, ainsi le FNME financera ces projets à hauteur de 50%, tandis que les communes assureront les 50% restants.

aps.dz

Check Also

Comment susciter l’émotion de vos clients ?

Laisser une trace positive dans l’esprit de ses clients est un défi prioritaire pour les …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :