Agriculture : installation et lancement de l’activité de six unités de recherche

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Cherif Omari, a procédé jeudi à Alger à l’installation de six (6) unités de recherche dans le cadre du développement et de la modernisation du secteur agricole avec l’appui de la recherche scientifique.

En collaboration avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, ces unités ont pour objectif de valoriser les activités de recherche, de traiter l’ensemble des problématiques liées au développement agricole et rural, notamment à travers le développement de la productivité.

Lors d’un point de presse en marge de cette installation, M. Omari a fait savoir qu’il s’agira également de travailler sur l’exploitation rationnelle des ressources naturelles et des terres et sur la mise en œuvre des énergies renouvelables dans le secteur.

« Ces unités doivent soutenir les capacités productives du pays en exploitant l’ensemble des capacités scientifiques et juvéniles », a expliqué le ministre.

Parmi ces unités de recherche, deux (2) ont été créées auprès de l’Institut national de la protection des végétaux (INPV). La première est dédiée au développement des stratégies de surveillance et de détection des fléaux agricoles, la seconde traite du développement de nouvelles techniques de protection phytosanitaire des cultures.

Une unité de recherche sur le développement des grandes cultures a été créée auprès de l’Institut technique des grandes cultures (ITGC).

Une unité de recherche sur la communication et l’appui conseil en milieu agricole et rural a été créée auprès de l’Institut national de vulgarisation agricole (INVA).

Une autre unité dédiée à l’amélioration de la production, de la productivité et de la qualité des produits arboricoles et viticoles a été créée auprès de l’Institut technique de l’arboriculture fruitière et d ela vigne (ITAFV).

Enfin, une unité a été créée auprès de l’Institut technique des cultures maraichères et industrielles (ITCMI) dédiée au système de production sous abris.

Selon M. Omari, il s’agit de six premières unités, huit (8) autres unités de recherche seront aussi installées dans les prochains jours auprès d’autres instituts. De nouvelles unités seront également créées au niveau des groupes économiques et des offices.

Interrogé par la presse sur la gestion et le contrôle des prix des produits agricoles, le ministre a rappelé que des applications numériques ont été mises en œuvre au niveau de la direction des statistiques agricoles et des systèmes d’information auprès du ministère afin de traiter de plusieurs sujets et problématiques, notamment en ce qui concerne le suivi des prix des produits agricoles.

Ce travail est effectué en collaboration avec le ministère du Commerce à travers la commission mixte installée au cours de la semaine écoulée, a-t-il précisé.



« Cela permet de suivre de manière instantanée l’ensemble des données sur le terrain et de les exploiter avec célérité et intelligence pour assurer la stabilité des prix. Au terme de la première semaine du mois de Ramadhan, nous constatons une stabilité des prix des produits alimentaires, notamment ceux agricoles », a souligné M. Omari.

Evoquant la promotion de l’investissement dans le secteur agricole, M. Omari, a fait savoir que le Premier ministre a donné instruction en ce sens afin de hisser les capacités productives du pays notamment en ce qui concerne les produits importés (sucre, huile, maïs, blé tendre).

« Nous effectuons les dernières retouches avant la mise en œuvre de l’outil de promotion des investissements agricoles qui sera sous forme d’agence nationale opérant en toute flexibilité et transparence », a affirmé M. Omari, indiquant que cette agence aura pour objectif d’attirer les investisseurs nationaux et étrangers pour renforcer la production nationale et parvenir à la sécurité alimentaire.

Par ailleurs, le ministre a fait savoir que l’Etat a pris ses dispositions en amont pour faire face à tout éventuelle pression sur les marchés alimentaires mondiaux.

« La principale mesure consiste en la mise en œuvre de nos capacités productives et le renforcement des capacités individuelles », a-t-il souligné.

source aps

voire aussi

10 Reasons To Start Your Own, Profitable Website!

Don’t act so surprised, Your Highness. You weren’t on any mercy mission this time. Several …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *