La bibliothèque principale d’Adrar « modèle » d’exploitation des NTIC en algerie

ADRAR – Les participants à une session nationale de formation, tenue dimanche à Adrar, sur « le raccordement des bibliothèques principales à un réseau numérique unifié », ont souligné, que « la bibliothèque principale de lecture d’Adrar constitue un modèle en matière d’exploitation des technologies de l’information et de la communication des plus modernes contribuant à la gestion numérisée de pareilles structures et la promotion du lectorat ».

La rencontre qui a vu la participation des cadres centraux du ministère de la Culture, des techniciens relevant de différentes bibliothèques principales implantées à travers le pays, a permis de passer en revue le parcours prôné depuis 2015 par la bibliothèque d’Adrar en matière de modernisation et numérisation à la faveur des compétences locales.

Les participants se sont attelées, depuis, à simplifier les procédures administratives pour atteindre zéro papier, tout en optant pour la seule carte identité biométrique et le plan d’action portant gestion numérisée, au diapason des nouvelles normes techniques mondiales, des espaces culturels et leur développement, a expliqué le directeur de la bibliothèque principale d’Adrar, Mustapha Benzita.

Le bilan de numérisation de cette bibliothèque fait ressortir que l’équipe technique chargée de cette tâche a procédé par l’ouverture d’un site électronique de la bibliothèque, la numérisation de ses prestations notamment la mise au point des programmes informatiques afférents à la création d’une base de données, le suivi du mouvement d’ouvrages, la création d’une carte de lecteur électronique, son adhésion à distance et la location électronique préalable du livre, en vue de faciliter le contact du lecteur par message électronique (SMS), a ajouté M. Benzita.

La création des statistiques d’adhérents et lecteurs, l’organisation des rayonnages et meuble de la structure, le stockage numérique des données, la gestion des bibliothèques par la technologie « R’fid » permettant d’identifier un objet et d’intégrer, sans intervention humaine, ces informations dans une base de données, ainsi que la création d’un guichet unique pour la recherche et la saisie d’un ouvrage à distance, font partie des missions dévolues à cette équipe.


Lire aussi: Lancement de la première application électronique d’accès à la recherche en bibliothèque


Le plan d’action de la bibliothèque d’Adrar envisage également la création d’un système électronique permettant aux lecteurs, adhérents et visiteurs de ces structures de tirer profit des prestations à la faveur des applications et programmations numériques permettant l’accès numérique aux ouvrages.

La session de formation s’assigne comme objectifs de créer un espace d’échange d’expériences et des connaissances sur les nouvelles technologies adoptées en matière de gestion numérique des bibliothèques en prévision de la généralisation des procédés informatiques aux autres structures similaires en prévision de la création d’un réseau national composé de 42 bibliothèques principales implantées à travers le territoire national, retenues au plan d’action de cette session et de la prochaine prévue au mois de janvier 2020, a indiqué le sous-directeur des bibliothèques et de la promotion de la lecture au ministère de la Culture, Hacen Mandjour.

Le directeur de la culture de la wilaya d’Adrar, Hacen Bahidi a, pour sa part, fait savoir que le secteur accorde tout l’intérêt voulu à l’accompagnement des créativités et compétences versées dans la modernisation et la numérisation de la gestion de ces installations culturelles en vue de promouvoir le lectorat et améliorer les conditions d’accueil et des prestations offertes aux lecteurs et adhérents pour se mettre au diapason du développement que connait ce domaine à travers le monde.

La démarche repose largement sur la mise en valeur des efforts des compétences techniques locales qui ont fait preuve de maitrise des nouvelles technologies de l’information et de la communication ayant fait de la bibliothèque d’Adrar un modèle à suivre à travers le pays, a-t-il ajouté.

source aps.dz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *