Uber licencie 3 000 employés supplémentaires dans la dernière série de coupes COVID

Uber licencie 3000 employés lors de la dernière série de réductions de coûts inspirées de COVID-19, a déclaré la PDG Dara Khosrowshahi dans un e-mail au personnel. La nouvelle, qui a été rapportée pour la première fois ce week-end par le Wall Street Journal , intervient alors que la société de transport en commun a vu une baisse de 80% de ses activités de transport en commun à la suite de la pandémie de coronavirus.

« Nous devons prendre ces mesures difficiles pour rester forts de nos propres pieds, pour assurer notre avenir et pour poursuivre notre mission », a déclaré Khosrowshahi dans l’e-mail.«NOUS DEVONS PRENDRE CES MESURES DIFFICILES POUR RESTER FORTS DE NOS PROPRES PIEDS»

Cette décision intervient moins de deux semaines après qu’Uber a licencié 3 700 employés , soit 14% de ses effectifs mondiaux.

La douleur de COVID-19 se fait sentir dans l’industrie du covoiturage. Lyft, le principal rival d’Uber, a récemment annoncé qu’il licencierait près de 1 000 employés , soit environ 17% de ses effectifs. Careem, la filiale d’Uber au Moyen-Orient, a réduit ses effectifs de plus de 30% et suspendu son application de transport par bus.

Dans l’appel de mars, Khosrowshahi a déclaré que la société avait modélisé «un cas extrême» dans lequel le volume de voyages avait chuté de 80%. Même dans cette situation désastreuse – qui s’est depuis produite – Uber terminerait encore l’année avec 4 milliards de dollars en espèces sans restrictions, plus 2 milliards de dollars en crédit renouvelable.

the verge

voire aussi

Lancement d’une étude sur la façon dont les startups retourneront dans leurs bureaux – la FMH va-t-elle continuer?

Une étude approfondie sur la façon dont les startups fonctionneront à l’avenir, à la suite …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *